Aller au contenu principal

EPLEFPA de Vesoul

Baccalauréat Scientifique

option Ecologie-Agronomie-Territoire (EAT)

Objectifs de la formation

Le bac S vise à donner les connaissances et les compétences nécessaires à la poursuite d'études supérieures (courtes ou longues…).

La spécialité "Ecologie Agronomie et Territoire" mise en oeuvre dans l’enseignement agricole permet un approfondissement particulier des sciences agronomiques et écologiques.

Conditions d'accès

Admission sur dossier, après une 2nde générale et technologique et après avis favorable du conseil de classe.

Le bac S est une formation exigeante où l’élève doit :

  • être capable de s’impliquer fortement,
  • posséder un bon niveau de connaissances générales.

TPE (Travaux Personnels Encadrés).

Démarche interdisciplinaire visant à développer chez les élèves les capacités d'autonomie et d'initiative dans la recherche et l'exploitation de documents, en vue de la réalisation d'une production qui fait l'objet d'une synthèse écrite et orale (deux disciplines associées). Sur un sujet dont ils ont délimité les contours en accord avec leurs professeurs, les élèves élaborent en groupe, une production individuelle ou collective à partir de ressources documentaires variées.

Ecologie, Agronomie, Territoire

Par une approche pluridisciplinaire, les enseignants accompagnent les élèves à l’étude de problématiques liées à la biodiversité, la durabilité, l’agroécologie... sur un territoire choisi par l’équipe enseignante.

Poursuites d’études

Le bac S est destiné aux jeunes qui envisagent de poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur long :

  • les classes préparatoires aux écoles d’ingénieurs et vétérinaire (Ecole Nationale d’Enseignement Supérieur Agronomique, Ecole Nationale vétérinaire, formation d’ingénieur forestier...), et autres secteurs.
  • les universités (tous les domaines)

l’enseignement supérieur court :

  • les Instituts Universitaires de Technologies,
  • les Brevets de Techniciens Supérieurs du Ministère de l’Education Nationale et du Ministère de l’agriculture.