Aller au contenu principal

EPLEFPA de Vesoul

Semaine technique Italienne

Les étudiants des deux groupes de licence professionnelle Agroéquipements et Automatisation et Robotique en Elevage ont pris la direction de la Reggio Emillia du 07 au 11 décembre dernier. Au programme de ce séjour une découverte de la filière agricole de cette région et des rencontres avec certains professionnels et entreprises de la filière agroéquipements, une filière importante pour l’économie italienne pour laquelle le marché français reste l’un des principaux débouchés. Dans le cadre de cette formation menée conjointement par l’IUT de Chalon-sur-Saône, Agrosup Dijon et le CFAA de l’EPLFPA de Vesoul, les étudiants ont l’occasion d’avoir, notamment au travers de certains cours comme l’anglais technique, une première approche de la dimension internationale de la filière.

Mais rien ne remplaçant la pratique, ce type d’expérience a permis aux étudiants de se projeter dans une probable future pratique professionnelle orientée vers l’étranger. En effet, les visites se sont enchainées que ce soit en italien, parfois en français mais bien souvent en anglais. La stratégie internationale des entreprises visitées a été au cœur de toutes les discussions. Le programme a débuté avec la visite de l’Usine ARGOS (Landini-McCormick) à Fabbricco avec une présentation de leurs nouveaux produits et de leur processus industriel.  Puis, il s’est poursuivi avec les installations Goldoni-Arbos à Carpi : retour sur la nouvelle stratégie de développement d'une marque historique italienne rachetée par le groupe chinois Lovol et visite de l'usine avec un gros focus sur l'usinage de tous les engrenages, all in English of course ! La journée s’est terminée avec deux petites pépites : Sport Auto Modena, au pays de Ferrari, un atelier de restauration de voitures anciennes puis une entreprise d’usinage de pièces en titane pour la Formule 1.

Une deuxième journée sous le signe de Panini, Parmigiano et Maserati…. Panini, le sandwich ? Non, les vignettes des fameux albums de foot et autres. En effet, pour cette visite plutôt dédiée à nos étudiants du parcours Robotique et Elevage, Nous avons pu découvrir l’Ascienda Agricola Hombre, une exploitation laitière bio appartenant aux héritiers des célèbres albums pour collectionner les vignettes : 260 vaches, 320 hectares, explication de la fabrication du Parmesan puis aussi abrité sur l'exploitation, un musée Maserati et des tracteurs de collection. L’après-midi, l’entreprise DIECI nous a accueillis dans son usine de Montechio d’Emilia. Cela nous a permis de découvrir une entreprise historiquement installée dans le domaine du matériel de travaux publics mais désireuse de renforcer sa branche agricole pour des marchés comme les Etats-Unis, la France ou les pays scandinaves.

Le séjour s’est terminé par un retour vers la région du Piémont. Après une journée culturelle à Turin avec le musée de l'automobile et les lumières d'artistes, dernière visite technique chez Gai, la Rolls des systèmes d'embouteillage. Nous avons pu entrevoir ce que sera probablement l’usine ultra-moderne, automatisée et auto-suffisante en énergie. L'entreprise fabrique en inox de haute qualité 95 % de ses pièces et exporte dans le monde entier ses chaines pour la viticulture et les brasseries.

 Pour reprendre l’idée d’un responsable produit rencontré récemment, ce qui fera la force d’un bon étudiant désirant travailler dans la filière agroéquipements, c’est sa capacité à intégrer la dimension internationale de la filière mais aussi d’un point de vue plus pragmatique son habileté à se débrouiller à l’étranger dans toutes sortes de situations.  Donner l’opportunité à nos étudiants de se confronter à ses situations participe pleinement à leur formation. Plus concrètement, cette semaine italienne a aussi permis aux étudiants de prendre des contacts qui déboucheront par exemple sur une semaine de stage sur le stand de l’entreprise ARBOS lors du SIMA 2017 , le salon international de la machine agricole qui se tiendra à Paris en février.

A voir sur la page Facebook du Hall Agroéquipements de l’EPLEFPA de Vesoul, la vidéo de cette semaine italienne, une bonne occasion aussi de suivre notre actualité :

https://www.facebook.com/hall.agroequipement/videos/

 

 

 

Coopération Africaine

Formation professionnelle

A partir du 23 janvier et pour une période de deux semaines, Monsieur BOITE Ali, Chef de Service Marketing pour l'entreprise MALI TRACTEURS SA (Société d'assemblage de tracteurs) intégrera le groupe CS Tracteur. Le but est pour lui de mettre à jour et développer ses connaissances en technique afin de pouvoir par la suite booster la division marketing de sa société.

Expérience internationale

Pourquoi ne pas compléter sa formation théorique par une expérience internationale ?

Cela a été le choix pour deux de nos anciens étudiants, Cédric Myotte-Duquet et Benoît Grosnit actuellement en Australie et qui ont décidé de profiter du désormais fameux visa « vacances-travail ». Après un BTS Génie des Equipements Agricoles et une licence Commerce des agroéquipements pour l’un et la licence Maintenance des Systèmes Pluritechniques en Agroéquipements pour l’autre, l’envie de découvrir d’autres horizons mais aussi d’améliorer leur maitrise de l’anglais s’est imposée. Après une brève période de réflexion une fois diplômés (septembre dernier), ils ont pris la direction de « Down-Under » pour une première expérience de quatre mois sur une grosse exploitation. 

Située à 500 kilomètres à l'Ouest de Sydney, à West Wyalong dans l’Outback australien, la Bolte farm est gérée par Roger, le père, et Mitchell, le fils. Ils cultivent ainsi 5235 Ha : 1085 ha de colza, 965 ha de vesce, 370 ha de lentilles, 200 ha de féveroles, 640 ha d’orge et 1975 ha de blé. Pendant ces quatre mois et jusqu’à Noël, ils ont enchainé la moisson et l’entretien d’un parc matériel conséquent sur deux sites distincts. Ils avaient à leur disposition, entre autres, un camion de 35 T, deux camions de 25 t, un camion plateau pour ramasser les bottes, un John Deere 9430, un John Deere 9300, un John Deere 6150 M avec fourche, un télescopique JCB, un automoteur Millers Nitro (pulvé 36 mètres et faucheuse 10 mètres), une moissonneuse Case Ih 9240 et une presse à balles carrées MF 2290. Une différence essentielle c’est la différence d’échelle, en Australie pas de tracteurs et de bennes pour livrer les silos mais de gros camions !

Après un Noël sous le signe de la chaleur, Cédric et Benoit ont quitté la ferme et poursuivent leur périple. Ils se sont dirigés vers le centre du pays et Alice Springs pour découvrir Uluru (Ayers Rock) and Kata Tjuta (Monts Olgas). Ils ont déjà fait 6000 kilomètres mais pensent remonter vers le Nord et la côte, Darwin, Cairns et son climat tropical, puis redescendre vers Brisbane et Sydney. Pour boucler cette année « Aussie », ils trouveront sûrement une autre exploitation pour faire du ramassage de fruits.   

Pour la partie anglais une des sources de motivation pour ce voyage, les choses s’améliorent de jours en jours, tout d’abord en compréhension et ce malgré cet accent australien et peu à peu en expression. Il leur reste 6 mois pour devenir bien plus confiants et rentrer avec un niveau qui leur permettra de viser des postes intéressants dans de grandes entreprises des agroéquipements. 

 La Nouvelle-Zélande semble tout autant attirer nos étudiants. Ainsi, un étudiant sortant de BTS TSMA profite lui-aussi du dispositif vacances-travail dans ce pays, alors qu’un ancien BTS GdEA et Licence pro technique y remplit une mission de suivi de machines pour le constructeur qui l’emploie.

A savoir que les dispositifs ERASMUS + permettent aujourd’hui aux étudiants nouvellement diplômés de bénéficier eux-aussi d’un encadrement et d’un financement. Bon voyage à tous !

Séjours linguistiques pour le CFPPA

Dans le cadre du projet Open sur la création d'entreprise dans 6 pays Européens

1ère visite en Espagne en image :

2ème visite en Allemagne en image :

Pour en savoir plus, Visitez le site du projet Open